Mon premier rituel…

arbre3couchdesoleil2.jpg 

Mon premier rituel,

Sourire Mon premier rituel, « rire » je l’ai réalisé lorsque je devais avoir quatorze ans toutjuste. Un après midi, j’étais sortie tôt du collège, ça faisait déjà plusieurs jours que je bouquinais le cahier ou j’avais recopié les rituels de ma grand-mère, oh! il était pas bien gros, mais je l’aimais bien.
Et cet après-midi là je me suis décidée… Armée d’une bougie d’anniversaire, d’un bâton d’encens, d’un petit bol d’eau et d’un bol de sel, (sel qui venait de la salière de ma mère) j’ai tracé mon cercle, mais je n’avais pas les paroles qu’il fallait prononcer, je l’ai tracé comme cela était indiqué sur le cahier. J’avais préalablement fait chauffer de l’eau dans une casserole (en guise de chaudron) car il m’était interdit d’utiliser un réchaud ou autre dans la chambre (déjà la bougie c’était interdit). Je ne me souviens plus des ingrédients que j’ai utilisé, mais je me souviens de la douceur qui reignait autour de moi, pendant toute la durée du rituel. C’est d’ailleurs cette douceur qui, par la suite, m’a poussée à faire d’autres rituels. Ma demande était de trouver l’amour de ma vie dans l’année qui suivrait, demande exaucée au mois d’août suivant.
Aujourd’hui je regarde toujours avec un sourire cette partie de ma vie. Surtout depuis que j’ai fait la connaissance de mon amie. Il y avait tant de lacunes à ma théorie et pourtant mes rituels ont toujours été écouté.
Je croyais en un esprit « féminin » que j’invoquais à ma manière, j’ai appris que cet esprit ce nommait Aradia, enfin je lui donnais un nom…
Je n’ai jamais réussi à accepter le principe de la résurrection et c’est dans le bouddisme que j’ai trouvé le mot qui me collait le mieux à la peau: Réincarnation
C’est aussi à cet âge que j’ai commencé à tirer les cartes, peu d’erreur de ma part. Je prenais ça avec simplicité c’était donné ainsi.
Et là, en écrivant, je regarde avec du recul ces moments de ma vie et je me rend compte de la dimension de ce rituel. Il m’a jeté de plein pied dans la magie et le spiritisme, sans expérience, sans aide, avec seulement quelques pages écritent sur un cahier de brouillon d’écolier. J’ai appris seule, appris qu’il ne faut jamais se précipiter pour faire un rituel ou un tirage. Qu’il faut savoir demander avec humilité, mais pas piaillé (si j’ose dire) comme un enfant gâté. Qu’il faut du temps pour chaque chose et chaque chose en son temps. Qu’il faut aimer et se laisser aimer. Qu’il faut toujours croire que quelque chose nous guide, que quelqu’un nous aide même si nous ne le voyons pas…
C’est ma manière de voir, de me voir…. Avec un recul de 28 ans… Aujourd’hui puisse que c’est mon anniversaire….

Lumière

pourblog.jpg

Commentaires:

Les commentaires sont desactivés.

«
»