Mon grimoire…

mongrimoirepourblog1.jpg

Mon grimoire,

 Sourire Il a pris bien des formes au fur et à mesure des années. Il a d’abord été un simple cahier de brouillon. Puis un beau cahier que j’ai  acheter dans le début des années 90. Jusqu’à l’année dernière il m’a suffit. Mais depuis deux ans je ressentais le besoin d’apprendre, de chercher, d’ouvrir d’autres horizons dans le domaine de la magie. Le souci c’est que je ne trouvais pas ce qui me correspondait, j’entrevoyais ce qui me ressemblais, mais il y avait toujours un truc qui ne collait pas…. Ces fichus détails qui parfois m’empoisonnent la vie, mais qui permettent aussi de nous propulser au delà d’une simple lecture.
Et puis un jour j’ai trouvé ce qui me convenait le mieux. J’aurais pu tomber sur un copiste, je suis tombée sur l’orginal…
De là le « grimoire » qui contenait les écrits de ma grand-mère, j’ai compris qu’il était beaucoup trop petit. Au début je me suis contentée de faire des photocopies de ce que je voulais apprendre. Je les ai lues et relues… Je ne sais plus combien de fois….
C’était tellement merveilleux ! je mettais enfin des mots, des noms sur tout ce que j’avais vécu, et j’en apprenais davantage encore car il y avait des domaines qui m’étaient inconnus.
L’année dernière, au mois d’août, je me suis décidée à fabriquer mon propre grimoire. D’une taille standard 21×29,7 très épais mais comme je ne suis qu’une amatrice en matière de fabrication de livre, je n’ai pas du faire comme il convenait et  au mois de mai dernier, une des charnières à lâcher.
Déçue car j’avais déjà écrit pas mal de choses, je me suis dit que ça ne valait pas la peine d’en refaire un moi-même. Puis, finalement, j’ai cherché et j’ai trouvé un imprimeur qui a accepté de faire les démarches pour moi. Après une attente de deux mois à cause d’une personne qui c’est dédite, me voilà face à une dame très gentille dont le métier est de relier les livres. Le client, moi en l’occurence,  est un peu difficile, il a ses exigences, format A3, 500 pages, quelques petites folies, et le symbôle de la croix de Paix et d’Amour sur la couverture.
10 jours plus tard j’avais mon grimoire le 25-07 de cette année de l’an de grâce 2007 (rire)
Le souci fut de me retrouver devant les pages blanches de mon livre, cela m’a fait une impression étrange que je n’avais pas ressentie avec le grimoire que j’avais fabriqué. Ces grandes pages vides m’impressionnaient pas mal et j’ai mis un moment avant de dépasser cette impression. Aujourd’hui je m’y suis mise, je recopie mes rituels. Je suis loin d’avoir fini le travail, mais au moins ça avance un petit peu chaque jour.

Lumière

pourblogmarais.jpg

Commentaires:

Les commentaires sont desactivés.

«
»